CONSEILS/ASTUCES

Des ceintures recyclées en anses de sac

A l’heure des hausses d’impôts, taxes et autres charges qui augmentent, à l’heure des fêtes de noël qui réchauffent le cœur mais vident les porte-monnaie, je voulais partager avec vous une idée recup’.

Comme beaucoup d’entre nous, les addicts de la couture, Noël rimera avec cadeaux faits mains.

Outre le fait que cette option demande du temps, elle peut aussi nous coûter un bras, même deux.

Vous l’avez tous remarqué, les accessoires de couture et parfois les tissus coûtent chers…

Pour tout vous dire, je dois réaliser 3 sacs à main d’ici Noël.

3 sacs à main = 3 zips pour la fermeture, 3 zips pour la poche intérieure et 3 paires de anses.

Pour ces sacs à main, j’ai envie de anses renforcées et non de anses en tissu comme je pourrais le faire.

Mais 3 paires des anses en mercerie coûtent minimum 12€ pièce, selon le modèle choisi.

Ce n’est pas que je sois « radine » mais quitte à coudre, autant que ça soit économique………….aussi !

Du coup, j’ai eu une idée : utiliser des ceintures (recup ou pas) en guise de anses.

Et j’avais sous la main, le magasin idéal : Noz !

Vous connaissez cette enseigne de destockage ?

J’y ai trouvé des ceintures à 50cts pièce. Top !

Pour les utiliser, 2 options :

  • Les recouvrir de tissu en faisant glisser dans un tube,
  • Les utiliser version brute, en les fixant avec des rivets.
  • ou même les 2

Voici la photo d’une ceinture couverte de tissu.

Impossible pour moi de vous en montrer davantage au risque d’être démasquée mais promis, je publierai après Noël, les photos de mes 3 réalisations finies !

D’autres inspirations trouvées sur le net.

J’espère que cette astuce vous aura plu et en attendant les prochaines publications, je vous souhaite de belles coutures.

A bientôt 😊 !

CONSEILS/ASTUCES·MES REALISATIONS

…d’habiller ma poupée

Dans la catégorie « que faire de mes chutes de tissu ? », j’ai récemment franchi un cap…. inquiétant diront certains.

Pour ne pas jeter et parce que j’en avais marre des pochettes et autres trousses, j’ai eu l’idée d’habiller ma poupée.

Oui, oui, j’ai 39 ans et j’ai une poupée. C’est grave docteur ?

Donc, pour le fun et pour combler une envie de petite fille, j’ai confectionné une tenue pour ma Lucie, avec le reste de ce wax que je vous montre depuis des semaines,

Elle est belle, non ?

Le patron gratuit est proposé ici : https://laissonsluciefaire.com/2017/12/17/blouse-jupe-et-headband-pour-poupon-de-30-cm-le-tuto/

Au fait, c’est bientôt noël. Et si vous offriez des vêtements de poupée faits main ?

Effet garanti !

A très vite.

Béa

CONSEILS/ASTUCES

…de fabriquer du biais

Hello les amis,

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir en images comment fabriquer votre biais.

Après 2 ans de pratique, j’ai tenté l’expérience tout récemment. Il faut dire que je n’en utilise pas si souvent.

L’histoire commence alors que je finalisais une petite robe noire pour l’hiver.

Cette robe assez simple d’apparence, je la trouvais un peu fade. Il lui manquait du pep’s.

Vous le savez pour l’avoir vu à plusieurs reprises, notamment ici, j’ai flashé il y a quelque temps sur ce tissu imprimé africain.

C’est donc tout naturellement que l’idée m’est venue de réaliser du biais avec la chute d’environ 40x50cm qu’il me restait.

Vous le savez, le net regorge de tutos video mais pour celles et ceux qui sont plus à l’aise avec les images, ci-après le tuto en images.

Par ici !

Réaliser des lignes diagonales à l’aide d’une équerre et d’une règle, dans le biais du tissu. Pour un biais fini de 2cm, réaliser des bandes de 4cm.

Tirer un trait à l’angle droit comme ci-dessus, pour délimiter chaque bande de tissu.

Découper chaque bande de tissu.

Assembler les bandes les unes entre elles, endroit contre endroit. Tirer un trait sur la diagonale (à l’emplacement de l’aiguille). Ce repère vous servira pour la piqure au point droit.

Dégarnir le surplus de couture et former votre biais à l’aide d’un fer à repasser.

Pour le pliage, deux méthodes :

  • Soit vous pliez votre biais en deux dans la largeur, vous repassez puis vous rabattez chaque côté au centre à l’aide de votre fer à repasser.
    Soit vous utilisez un appareil à biais que voici.
  • Ça vous dit de voir le résultat ?

    Tadaaaam !

    Alors, conquis-e ? Moi, oui et prête à recommencer.

    Dernière précision : avec cette technique, j’ai confectionné près de 5m de biais. Pas mal, non ?

    Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

    A bientôt pour de nouvelles aventures.

    CONSEILS/ASTUCES

    Couture : où se fournir sur le net ?

    Bonjour tout le monde,

    Quand on débute en couture, outre la méthode, on se demande souvent où trouver mercerie, accessoires, tissus et patrons.

    Pour celles et ceux qui habitent en zone urbaine, c’est souvent assez facile de se fournir dans les grandes enseignes telles que Mondial Tissus, Tissus des Ursules, sur les marchés ou meme à Cultura pour les accessoires et la petite mercerie.

    Pour les autres, la tâche est parfois plus compliquée.

    Lorsque j’ai débuté en couture, ce qui m’intéressait, c’était les patrons.

    Comme tout le monde, je pense, j’ai commencé par acheter les magazines de couture qui en fournissaient.

    Quelle galère !

    Déchiffrer une feuille sur laquelle se trouve 5-6 patrons avec des tailles, des formes de lignes aux couleurs différentes. Un vrai casse-tête !

    Sauf à tomber sur un modèle de magazine qui me plait vraiment, je me tourne désormais vers les patrons vendus à l’unité avec variante ou non. C’est plus cher il est vrai mais plus agréable aussi.

    Aujourd’hui, je partage donc ma liste des bonnes adresses internet pour se fournir en couture.

    Bien qu’assez complète, elle n’est toutefois pas exhaustive.

    Je vous laisse la découvrir en vous souhaitant de belles découvertes et surtout de belles coutures.

    A Bientôt 😊

    E-commerces dédiés à la couture :

    ✂️👗👚👕👖✂️👗👚👕👖✂️✂️👗👚👕👖✂️👗👚👕👖✂️✂️👗👚👕👖✂️👗👚👕👖✂️

    Sites de patrons :

    Il y a de quoi faire, n’est-ce pas ?

    A vous de jouer !

    CONSEILS/ASTUCES

    Ma machine à coudre saute des points

    Coucou tout le monde,

    C’est un billet de blog technique que je vous propose aujourd’hui.

    Il y a quelques jours, ma machine à coudre s’est mise à sauter des points.

    Si à vous aussi, ça vous arrive, pas de panique !

    Commencez par identifier les causes possibles et procédez par étape.

    1ère cause possible : l’aiguille

    Élément important voire essentiel de votre machine à coudre, choisissez et entretenez votre aiguille avec soin.

    En cas de points qui sautent, vérifiez que l’aiguille  :

    • n’est pas émoussée, ni tordue,

    • est adaptée à l’épaisseur du tissu que vous cousez. Il en existe plusieurs tailles. Plus la référence de l’aiguille est petite (ex : 70) et plus elle correspond à un tissu fin.

    Autre possibilité : votre aiguille est peut-être tout simplement en fin de vie ou de mauvaise qualité.

    Dans ce cas, changez-la !

    2nde cause possible : Le fil

    Privilégier un fil de bonne qualité allongera la durée de vie de votre machine à coudre.

    Vouloir économiser 2-3€ peut, à terme, nous coûter cher en réparation.

    Personnellement, j’opte pour du fil Gütermann ou pour du fil produit par les enseignes de tissus.

    S’agissant du fil, assurez-vous que :

    • le fil de la canette est bien le même que celui de la bobine,

    • l’enfilage de la machine est correctement effectué,

    • l’épaisseur du fil correspondant au tissu que vous allez coudre. Sachez que de même que pour les aiguilles, il existe différentes épaisseurs de fil.

    3ème cause possible : La canette

    La canette… On a tendance à l’oublier mais son rôle est également important.

    • Utilisez des canettes adaptées à votre machine. Évitez les copies.

    • La canette doit être correctement et régulièrement enfilée. Si ce n’est pas le cas, refaites-là en la positionnant à la place de la bobine de fil et en utilisant une nouvelle canette.

    ET SINON ?

    Si malgré tout ça, votre machine saute encore des points, peut-être a-t-elle besoin d’être nettoyée.

    Il se peut qu’il y ait de la poussière ou des fils coincés dans le mécanisme.

    Dans ce cas, soulevez la plaque à aiguille et nettoyez votre machine à l’aide d’un pinceau et d’un chiffon humide.

    ET SINON ?

    Pour en revenir à mon cas, c’était l’aiguille…. Mais j’en ai profité pour dépoussiérer ma machine.

    Elle en avait besoin…

    Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui. J’espère que ces conseils vous seront utiles.

    Je vous laisse en vous souhaitant de belles cousettes et longue vie à machine à coudre.

    A bientôt ! 😊

    CONSEILS/ASTUCES

    …coudre du liège

    Coucou le monde,

    Ça ne vous aura pas échappé, depuis quelques années, notre société devient plus écologique, plus soucieuse de son environnement et donc plus responsable en matière de consommation.

    Le monde de la couture n’y échappe pas. Pour certains et certaines d’entre nous, coudre est un acte militant en plus d’être une passion.

    C’est là que se pose la question de l’origine des tissus et de leur mode de fabrication.

    Saviez-vous que la culture du coton, qui représente environ 40% de la production mondiale, est l’une des plus polluantes.

    Que faire ?

    Le billet du jour ne consiste aucunement à nous culpabiliser.

    Pas du tout !!!!

    Juste suggérer une alternative à nos créations d’accessoires notamment, en réduisant notre consommation du tissu.

    Et c’est donc là qu’intervient le liège.

    Qu’est-ce que le liège ?

    C’est l’écorce d’un arbre. La récolte du liège est très écologique. Elle participe au maintien des forêts puisque l’arbre n’est pas coupé.

    Depuis 1 an ou 2, le liège est utilisé dans les activités dites de loisirs.

    Vous trouverez le panneau à coudre de 30×45 cm aux environs de 5€ chez Cultura.

    Il en existe aussi des colorés sur les sites de loisirs créatifs.

    Quant à ce que vous pouvez en faire, les idées ne manquent pas sur le net.

    Pour ma première utilisation, j’ai testé une pochette tri-matière (liege, simili et coton).

    Le liège se coud comme un tissu ou un simili cuir. Une aiguille standard taille 90 suffit. C’est une matière très souple, malléable et agréable à coudre.

    Je vous montre ce que ça donne ?

    Ma pochette tri-matière

    Donnez un peu de pep’s à votre tenue !

    Ça vous tente d’essayer ?

    Voici quelques idées trouvées sur le net et sur Pinterest.

    Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.

    Bon week-end et bonne rentrée à vous !

    A bientôt 💋

    CONSEILS/ASTUCES

    Quel tissu pour quel projet ?

    Hello tout le monde,

    Cette semaine, je fête mes 2 années de couture et le bilan est………..ultra super positif.

    Bien sûr, comme tout le monde, je n’ai pas connu que des succès. J’ai parfois usé du découd-vite, cassé des aiguilles, déréglé ma machine et abandonné des projets pour les reprendre quelques jours plus tard.

    Mais comme on me l’a souvent dit, c’est en cousant que l’on devient couturière. Et quelle satisfaction de pouvoir créer de ses propres mains !!!

    Et puis, ce blog n’existerait pas sans la couture. En plus de prendre plaisir à la couture, je prends plaisir à partager avec vous.

    Pour fêter ses 2 années, j’avais envie de partager mon expérience sur la problématique « quel tissu pour quel projet ?« .

    Vous est-il déjà arrivé de rêver d’une robe ou d’une veste, de la coudre soigneusement et être déçu-e du rendu, une fois sur vous ?

    Vous savez de quoi je parle n’est-ce pas ?

    Ce genre de déconvenue m’est souvent arrivé à mes débuts.

    Soit parce que je ne suivais pas les préconisations du patron (trop pressée de m’y mettre…), soit parce que je n’avais pas une connaissance suffisante des tissus.

    Vous l’aurez compris, en couture, le choix du tissu est primordial.

    Il conditionne la réussite de votre projet. En fonction de la fluidité d’un tissu, une robe n’aura pas le même tombé.

    Le poids du tissu est également important. Il détermine son opacité. Plus un tissu est léger et plus il est transparent.

    Le choix se fait donc souvent à l’oeil et au toucher.

    En matière de textile, retenez qu’il existe 2 grandes familles de fibres : les fibres naturelles et les fibres synthétiques.

    Les fibres naturelles sont : le coton, le lin, la laine, la soie, le chanvre, le jute, le cachemire et le cuir.

    Elles ont des propriétés respirantes et sont agréables à porter.

    Les fibres synthétiques sont : la viscose, le polyester, le polyamide, le lycra, le simili cuir, la polaire, élasthanne et le nylon.

    Pour mieux vous y retrouver, je vous ai préparé un lexique des tissus que j’ai nommé : Quel tissu pour quel projet ?

    Il répertorie les matières les plus couramment utilisées. Pour chacune d’elles, sont recensés les types de projet que vous pouvez confectionner. Bien que non exhaustif, j’espère que ce lexique vous sera utile et vous accompagnera dans la réussite de vos projets couture.

    Je tâcherai de le mettre régulièrement à jour, en fonction de mes découvertes mais également sur demande.

    Alors n’hésitez pas à me donner vos avis et me faire part de vos expériences.

    D’ici là, je vous souhaite une belle semaine et de belles cousettes en perspective !

    💋