TUTOS

💞Mobilisons-nous pour octobre rose : confection de coussins cœur💞

Hello tout le monde,

Bientôt octobre rose : le mois de sensibilisation contre le cancer du sein !

L’an passé, déjà, j’avais été interpellée par cette campagne de sensibilisation sans toutefois y participer.

Cette année, et notamment suite à l’appel du pied de mon amie Audrey, j’ai eu envie de contribuer.

Avant de vous livrer le mode d’emploi, quelques informations.

Pourquoi des coussins en forme de cœur ?

Le coussin coeur, placé sous le bras, a pour rôle de soulager les douleurs post cancer du sein, en diminuant les tensions dues à la chirurgie.

Ce prototype a été mis en place par un médecin américain.

Pour le réaliser, rien de bien compliqué. Vous aurez besoin de tissu, de ouate et de votre matériel de couture.

Et après ?

Une fois réalisés, déposez vos coussins ❤️ aux comités départementaux les plus proches de votre domicile.

L’intégralité de nos réalisations sera alors remise à des femmes atteintes d’un cancer du sein par les comités de la Ligue contre le cancer.

On se lance ?

Si vous aussi, vous souhaitez participer à cette opération de soutien, téléchargez gratuitement le patron proposé par le magazine Mode et Travaux, ici.

S’agissant du tissu, nul besoin de dépenser. Utilisez vos chutes !

Vous les recyclerez tout en faisant preuve de solidarité et de générosité.

Dernières précisions :

  • Il est fortement recommandé de ne pas modifier le patron. Tel que proposé, il correspond à la forme du dessous du bras
  • Pas de fantaisie. La seule possible viendra des tissus choisis.
  • 💞💞💞💞💞💞💞💞💞💞
  • Voilà pour aujourd’hui !

    J’espère vous avoir convaincu-e de participer à cette opération de soutien aux femmes atteintes d’un cancer.

    Une mère, une sœur, une tante, une collègue…, pourrions tous être concerné-e-s…

    Mobilisons-nous !

    CONSEILS/ASTUCES

    Ma machine à coudre saute des points

    Coucou tout le monde,

    C’est un billet de blog technique que je vous propose aujourd’hui.

    Il y a quelques jours, ma machine à coudre s’est mise à sauter des points.

    Si à vous aussi, ça vous arrive, pas de panique !

    Commencez par identifier les causes possibles et procédez par étape.

    1ère cause possible : l’aiguille

    Élément important voire essentiel de votre machine à coudre, choisissez et entretenez votre aiguille avec soin.

    En cas de points qui sautent, vérifiez que l’aiguille  :

    • n’est pas émoussée, ni tordue,

    • est adaptée à l’épaisseur du tissu que vous cousez. Il en existe plusieurs tailles. Plus la référence de l’aiguille est petite (ex : 70) et plus elle correspond à un tissu fin.

    Autre possibilité : votre aiguille est peut-être tout simplement en fin de vie ou de mauvaise qualité.

    Dans ce cas, changez-la !

    2nde cause possible : Le fil

    Privilégier un fil de bonne qualité allongera la durée de vie de votre machine à coudre.

    Vouloir économiser 2-3€ peut, à terme, nous coûter cher en réparation.

    Personnellement, j’opte pour du fil Gütermann ou pour du fil produit par les enseignes de tissus.

    S’agissant du fil, assurez-vous que :

    • le fil de la canette est bien le même que celui de la bobine,

    • l’enfilage de la machine est correctement effectué,

    • l’épaisseur du fil correspondant au tissu que vous allez coudre. Sachez que de même que pour les aiguilles, il existe différentes épaisseurs de fil.

    3ème cause possible : La canette

    La canette… On a tendance à l’oublier mais son rôle est également important.

    • Utilisez des canettes adaptées à votre machine. Évitez les copies.

    • La canette doit être correctement et régulièrement enfilée. Si ce n’est pas le cas, refaites-là en la positionnant à la place de la bobine de fil et en utilisant une nouvelle canette.

    ET SINON ?

    Si malgré tout ça, votre machine saute encore des points, peut-être a-t-elle besoin d’être nettoyée.

    Il se peut qu’il y ait de la poussière ou des fils coincés dans le mécanisme.

    Dans ce cas, soulevez la plaque à aiguille et nettoyez votre machine à l’aide d’un pinceau et d’un chiffon humide.

    ET SINON ?

    Pour en revenir à mon cas, c’était l’aiguille…. Mais j’en ai profité pour dépoussiérer ma machine.

    Elle en avait besoin…

    Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui. J’espère que ces conseils vous seront utiles.

    Je vous laisse en vous souhaitant de belles cousettes et longue vie à machine à coudre.

    A bientôt ! 😊

    CONSEILS/ASTUCES

    …coudre du liège

    Coucou le monde,

    Ça ne vous aura pas échappé, depuis quelques années, notre société devient plus écologique, plus soucieuse de son environnement et donc plus responsable en matière de consommation.

    Le monde de la couture n’y échappe pas. Pour certains et certaines d’entre nous, coudre est un acte militant en plus d’être une passion.

    C’est là que se pose la question de l’origine des tissus et de leur mode de fabrication.

    Saviez-vous que la culture du coton, qui représente environ 40% de la production mondiale, est l’une des plus polluantes.

    Que faire ?

    Le billet du jour ne consiste aucunement à nous culpabiliser.

    Pas du tout !!!!

    Juste suggérer une alternative à nos créations d’accessoires notamment, en réduisant notre consommation du tissu.

    Et c’est donc là qu’intervient le liège.

    Qu’est-ce que le liège ?

    C’est l’écorce d’un arbre. La récolte du liège est très écologique. Elle participe au maintien des forêts puisque l’arbre n’est pas coupé.

    Depuis 1 an ou 2, le liège est utilisé dans les activités dites de loisirs.

    Vous trouverez le panneau à coudre de 30×45 cm aux environs de 5€ chez Cultura.

    Il en existe aussi des colorés sur les sites de loisirs créatifs.

    Quant à ce que vous pouvez en faire, les idées ne manquent pas sur le net.

    Pour ma première utilisation, j’ai testé une pochette tri-matière (liege, simili et coton).

    Le liège se coud comme un tissu ou un simili cuir. Une aiguille standard taille 90 suffit. C’est une matière très souple, malléable et agréable à coudre.

    Je vous montre ce que ça donne ?

    Ma pochette tri-matière

    Donnez un peu de pep’s à votre tenue !

    Ça vous tente d’essayer ?

    Voici quelques idées trouvées sur le net et sur Pinterest.

    Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.

    Bon week-end et bonne rentrée à vous !

    A bientôt 💋

    CONSEILS/ASTUCES

    Quel tissu pour quel projet ?

    Hello tout le monde,

    Cette semaine, je fête mes 2 années de couture et le bilan est………..ultra super positif.

    Bien sûr, comme tout le monde, je n’ai pas connu que des succès. J’ai parfois usé du découd-vite, cassé des aiguilles, déréglé ma machine et abandonné des projets pour les reprendre quelques jours plus tard.

    Mais comme on me l’a souvent dit, c’est en cousant que l’on devient couturière. Et quelle satisfaction de pouvoir créer de ses propres mains !!!

    Et puis, ce blog n’existerait pas sans la couture. En plus de prendre plaisir à la couture, je prends plaisir à partager avec vous.

    Pour fêter ses 2 années, j’avais envie de partager mon expérience sur la problématique « quel tissu pour quel projet ?« .

    Vous est-il déjà arrivé de rêver d’une robe ou d’une veste, de la coudre soigneusement et être déçu-e du rendu, une fois sur vous ?

    Vous savez de quoi je parle n’est-ce pas ?

    Ce genre de déconvenue m’est souvent arrivé à mes débuts.

    Soit parce que je ne suivais pas les préconisations du patron (trop pressée de m’y mettre…), soit parce que je n’avais pas une connaissance suffisante des tissus.

    Vous l’aurez compris, en couture, le choix du tissu est primordial.

    Il conditionne la réussite de votre projet. En fonction de la fluidité d’un tissu, une robe n’aura pas le même tombé.

    Le poids du tissu est également important. Il détermine son opacité. Plus un tissu est léger et plus il est transparent.

    Le choix se fait donc souvent à l’oeil et au toucher.

    En matière de textile, retenez qu’il existe 2 grandes familles de fibres : les fibres naturelles et les fibres synthétiques.

    Les fibres naturelles sont : le coton, le lin, la laine, la soie, le chanvre, le jute, le cachemire et le cuir.

    Elles ont des propriétés respirantes et sont agréables à porter.

    Les fibres synthétiques sont : la viscose, le polyester, le polyamide, le lycra, le simili cuir, la polaire, élasthanne et le nylon.

    Pour mieux vous y retrouver, je vous ai préparé un lexique des tissus que j’ai nommé : Quel tissu pour quel projet ?

    Il répertorie les matières les plus couramment utilisées. Pour chacune d’elles, sont recensés les types de projet que vous pouvez confectionner. Bien que non exhaustif, j’espère que ce lexique vous sera utile et vous accompagnera dans la réussite de vos projets couture.

    Je tâcherai de le mettre régulièrement à jour, en fonction de mes découvertes mais également sur demande.

    Alors n’hésitez pas à me donner vos avis et me faire part de vos expériences.

    D’ici là, je vous souhaite une belle semaine et de belles cousettes en perspective !

    💋

    MES REALISATIONS

    Je porte ce que je couds…

    Hello tout le monde,

    Plus qu’un slogan, cette petite phrase devient un leitmotiv.

    Porter des vêtements adaptés à sa morphologie, aux couleurs et matières que l’on a choisi, dont on connaît la provenance et avec la fierté de les avoir conçus, quoi de mieux n’est-ce pas ?

    Et puis, pour ne rien gâcher, quelle économie !!!

    La blouse que je vous présente aujourd’hui à un coût de revient proche de 2,50€ (tissu et boutons compris).

    La main d’œuvre ne compte pas. C’est un pur plaisir de coudre.

    Sur ce trêve de bavardage…

    Cette semaine, j’ai donc testé le patron n°49 du hors série de « coudre c’est facile » dont je vous parlais il y a quelques jours.

    Il s’agit d’une blouse dont je sens qu’elle elle va rapidement devenir un basique de ma garde-robe d’été.

    Sans plus tarder, mes impressions !

    Le patron :

    Il est accessible aux débutant-e-s.

    • La blouse est proposée dans des tailles allant du 34 au 48.

    Le tissu :

    • Il est suggéré de réaliser cette blouse dans une matière qui tient bien comme le lin ou le coton.

    • Pour ma part, j’ai opté pour quelque chose qui ressemble à un wax coloré (encore et toujours…), acheté sur le marché des tarterêts à Corbeil-Essonnes, 1€ le mètre.

    Le matériel :

    Muni-e du tissu, de 5 ou 6 boutons (le patron préconisait 6, j’en ai mis 5), de deux bandes de thercollant et de vos accessoires de couture bien sûr, vous n’aurez besoin de rien d’autre pour confectionner ce modèle.

    Ce que j’ai aimé :

    Ce modèle s’assemble assez rapidement.

    Le détail du devant lui confère une petite touche très sympa.

    C’est un bon basique à porter aussi bien en été ou au printemps dans un tissu léger, qu’en hiver dans un tissu plus épais et avec un col roulé.

    Les explications :

    • Je n’ai pas compris les explications concernant les manches et le biais d’emmanchure mais avec l’expérience, on s’en passe sans problème.

    Mes recommandations

    Grande de taille, j’aime être à l’aise dans mes vêtements. Néanmoins, je n’ai pas eu besoin de modifier la longueur.

    Par contre, même si ce n’est pas choquant, le modèle est un peu large au niveau de l’emmanchure. A vous voir ce que vous préférez.

    Autre chose, bien que je n’étais pas fan au départ, j’adore le rendu du dos de cette blouse. C’est LE détail qui tout !

    En conclusion, je valide ce patron. En plus d’être facile à coudre, la blouse est confortable à porter. C’est une bonne surprise.

    Bonne surprise parce qu’il ne m’a coûté que le prix du magazine dans lequel je l’ai tiré et qu’il existe dans une version robe que j’ai bien l’intention de tenter.

    Et pourquoi pas la refaire dans du chambray…

    Vous l’aurez compris, j’ai plein plein projets pour ce patron.

    Ma to do list s’allonge dangereusement…

    Sur ce, je vous laisse en images.

    A bientôt les ami-e-s ! 💋

    TUTOS

    …d’un éventail home made

    Hello les amis,

    Aujourd’hui, je vous propose de personnaliser un éventail.

    Pour ce tuto, vous aurez besoin :

    • d’un éventail du commerce (en bois ou en plastique)
    • de la colle universelle
    • Une paire de ciseaux ou un cutter rotatif
    • Une chute de tissu
    • Un crayon de papier
    • Un fer à repasser (option)

    1- déshabillez l’éventail de son tissu d’origine, pour ne conserver que la structure

    2- confectionnez votre patron, en vous aidant du revêtement d’origine

    3- à l’aide de repères et éventuellement d’un fer à repasser, réalisez votre pliage

    4- procédez au collage

    Le plus proprement possible, collez votre tissu au support de l’éventail

    5- laissez sécher

    Admirez le travail !

    REVUE DE PRESSE

    Au cœur de l’été : zoom sur le hors série n°23 de Coudre, c’est facile

    Coucou tout le monde,

    img_4306Cette semaine, je renoue avec une ancienne pratique et propose de vous faire découvrir le hors série n°23 du magazine Coudre, c’est facile « Au coeur de l’été ».

    Avec les vacances, je prends « enfin » de temps de parcourir les magazines de couture…

    En préambule, vous dire que cette édition s’adresse majoritairement aux femmes. D’inspiration japonaise, vous y trouverez des patrons de robes, blouses, tuniques, jupes et pantalons allant de la taille 34 au 48.

    Quelques patrons d’accessoires du type : sac, pochette, nappe, manique, galette de chaise sont également proposés par la créatrice : Fumiko Yamashina.

    Personnellement, je suis assez tentée par les robes 44 et 48. J’aime la simplicité de ces modèles et leur côté passe-partout. Et puis j’apprécie d’être à l’aise dans mes tenues.

    Allez, trêve de bavardage et place à l’aperçu (non exhaustif) de ce hors-série estival !

    Les accessoires

    Les robes

    Les blouses/tuniques

    Les jupes/pantalons

    Alors, tenté-e ?

    Si oui, sachez que ce magazine se vend en librairie au prix de 9.80€. Ce qui est rentable quand on voit le nombre de patrons proposés, non ?

    Sur ce, à très bientôt et bonne cousette à tous !

    💋