CONSEILS/ASTUCES

…de fabriquer du biais

Hello les amis,

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir en images comment fabriquer votre biais.

Après 2 ans de pratique, j’ai tenté l’expérience tout récemment. Il faut dire que je n’en utilise pas si souvent.

L’histoire commence alors que je finalisais une petite robe noire pour l’hiver.

Cette robe assez simple d’apparence, je la trouvais un peu fade. Il lui manquait du pep’s.

Vous le savez pour l’avoir vu à plusieurs reprises, notamment ici, j’ai flashé il y a quelque temps sur ce tissu imprimé africain.

C’est donc tout naturellement que l’idée m’est venue de réaliser du biais avec la chute d’environ 40x50cm qu’il me restait.

Vous le savez, le net regorge de tutos video mais pour celles et ceux qui sont plus à l’aise avec les images, ci-après le tuto en images.

Par ici !

Réaliser des lignes diagonales à l’aide d’une équerre et d’une règle, dans le biais du tissu. Pour un biais fini de 2cm, réaliser des bandes de 4cm.

Tirer un trait à l’angle droit comme ci-dessus, pour délimiter chaque bande de tissu.

Découper chaque bande de tissu.

Assembler les bandes les unes entre elles, endroit contre endroit. Tirer un trait sur la diagonale (à l’emplacement de l’aiguille). Ce repère vous servira pour la piqure au point droit.

Dégarnir le surplus de couture et former votre biais à l’aide d’un fer à repasser.

Pour le pliage, deux méthodes :

  • Soit vous pliez votre biais en deux dans la largeur, vous repassez puis vous rabattez chaque côté au centre à l’aide de votre fer à repasser.
    Soit vous utilisez un appareil à biais que voici.
  • Ça vous dit de voir le résultat ?

    Tadaaaam !

    Alors, conquis-e ? Moi, oui et prête à recommencer.

    Dernière précision : avec cette technique, j’ai confectionné près de 5m de biais. Pas mal, non ?

    Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

    A bientôt pour de nouvelles aventures.

    CONSEILS/ASTUCES

    Couture : où se fournir sur le net ?

    Bonjour tout le monde,

    Quand on débute en couture, outre la méthode, on se demande souvent où trouver mercerie, accessoires, tissus et patrons.

    Pour celles et ceux qui habitent en zone urbaine, c’est souvent assez facile de se fournir dans les grandes enseignes telles que Mondial Tissus, Tissus des Ursules, sur les marchés ou meme à Cultura pour les accessoires et la petite mercerie.

    Pour les autres, la tâche est parfois plus compliquée.

    Lorsque j’ai débuté en couture, ce qui m’intéressait, c’était les patrons.

    Comme tout le monde, je pense, j’ai commencé par acheter les magazines de couture qui en fournissaient.

    Quelle galère !

    Déchiffrer une feuille sur laquelle se trouve 5-6 patrons avec des tailles, des formes de lignes aux couleurs différentes. Un vrai casse-tête !

    Sauf à tomber sur un modèle de magazine qui me plait vraiment, je me tourne désormais vers les patrons vendus à l’unité avec variante ou non. C’est plus cher il est vrai mais plus agréable aussi.

    Aujourd’hui, je partage donc ma liste des bonnes adresses internet pour se fournir en couture.

    Bien qu’assez complète, elle n’est toutefois pas exhaustive.

    Je vous laisse la découvrir en vous souhaitant de belles découvertes et surtout de belles coutures.

    A Bientôt 😊

    E-commerces dédiés à la couture :

    ✂️👗👚👕👖✂️👗👚👕👖✂️✂️👗👚👕👖✂️👗👚👕👖✂️✂️👗👚👕👖✂️👗👚👕👖✂️

    Sites de patrons :

    Il y a de quoi faire, n’est-ce pas ?

    A vous de jouer !

    MES REALISATIONS

    …d’un top Paule version robe

    Hello tout le monde,

    Cette semaine, je vous parle du top Paule de Chez Machine.

    C’est un top manches courtes, muni d’une ceinture à la taille.

    Simple, parce que rapide à coudre et efficace, grâce à son effet, vous serez à coup sûr séduite par ce modèle.

    Ce patron, je l’ai acquis il y a 2 mois environ lorsque je pensais à compléter ma garde-robe d’automne.

    Mais j’avais une idée en tête… l’allonger pour le transformer en robe.

    Sans plus tarder, mes impressions !

    Le patron :

    Il est accessible aux débutant-e-s.

    • Au prix de 9,90€ la version numérique, vous le recevez instantanément. Le top est proposé dans des tailles allant du 34 au 56.
  • Le tissu :  
  • Il est plus que vivement conseillé de coudre ce top avec du jersey fluide ou épais selon le rendu et le tombé souhaités.
  • Le matériel :

    Muni-e du tissu, de votre nécessaire de couture et idéalement d’une surjeteuse, vous n’aurez besoin de rien d’autre pour confectionner ce modèle.

    Difficultés potentielles :

      Aucune

    Ce modèle s’assemble très vite. C’est un bon basique à porter aussi bien en hiver si vous choisissez un jersey épais, qu’en été, au printemps ou à l’automne dans des tissus plus légers.

    À la surjeteuse puis à la machine à coudre pour les ourlets, je l’ai réalisé en moins de 2h.

    Les explications :

    Elles sont claires et illustrées à la manière d’un pas-à-pas.

    Pas d’erreur possible !

    Mes recommandations :

    Contrairement aux préconisations, j’ai ajouté un biais d’emmanchure et un ourlet pour une plus jolie finition.

    Pour ma 3ème version (la robe verte), j’ai aussi légèrement échancré le col pour un effet plus dégagé.

    La variante :

    Comme je vous le disais en préambule, j’ai transformé ce Patron en robe en rallongeant le top de 40cm.

    Astucieux, non ? J’ai ainsi un 2 en 1.

    En conclusion, je surkiffe ce Patron.

    En plus d’être bien taillé, il me donne l’impression d’avoir une taille plus étroite qu’elle ne l’est en réalité.

    Et ça, ça n’a pas de prix, n’est-ce pas ? 😉

    La preuve en images !

    Alors, convaincue ? J’espère que oui…

    À bientôt et bonne couture à vous !

    TUTOS

    💞Mobilisons-nous pour octobre rose : confection de coussins cœur💞

    Hello tout le monde,

    Bientôt octobre rose : le mois de sensibilisation contre le cancer du sein !

    L’an passé, déjà, j’avais été interpellée par cette campagne de sensibilisation sans toutefois y participer.

    Cette année, et notamment suite à l’appel du pied de mon amie Audrey, j’ai eu envie de contribuer.

    Avant de vous livrer le mode d’emploi, quelques informations.

    Pourquoi des coussins en forme de cœur ?

    Le coussin coeur, placé sous le bras, a pour rôle de soulager les douleurs post cancer du sein, en diminuant les tensions dues à la chirurgie.

    Ce prototype a été mis en place par un médecin américain.

    Pour le réaliser, rien de bien compliqué. Vous aurez besoin de tissu, de ouate et de votre matériel de couture.

    Et après ?

    Une fois réalisés, déposez vos coussins ❤️ aux comités départementaux les plus proches de votre domicile.

    L’intégralité de nos réalisations sera alors remise à des femmes atteintes d’un cancer du sein par les comités de la Ligue contre le cancer.

    On se lance ?

    Si vous aussi, vous souhaitez participer à cette opération de soutien, téléchargez gratuitement le patron proposé par le magazine Mode et Travaux, ici.

    S’agissant du tissu, nul besoin de dépenser. Utilisez vos chutes !

    Vous les recyclerez tout en faisant preuve de solidarité et de générosité.

    Dernières précisions :

    • Il est fortement recommandé de ne pas modifier le patron. Tel que proposé, il correspond à la forme du dessous du bras
    • Pas de fantaisie. La seule possible viendra des tissus choisis.
  • 💞💞💞💞💞💞💞💞💞💞
  • Voilà pour aujourd’hui !

    J’espère vous avoir convaincu-e de participer à cette opération de soutien aux femmes atteintes d’un cancer.

    Une mère, une sœur, une tante, une collègue…, pourrions tous être concerné-e-s…

    Mobilisons-nous !

    MES REALISATIONS

    Je porte ce que je couds…

    Hello tout le monde,

    Plus qu’un slogan, cette petite phrase devient un leitmotiv.

    Porter des vêtements adaptés à sa morphologie, aux couleurs et matières que l’on a choisi, dont on connaît la provenance et avec la fierté de les avoir conçus, quoi de mieux n’est-ce pas ?

    Et puis, pour ne rien gâcher, quelle économie !!!

    La blouse que je vous présente aujourd’hui à un coût de revient proche de 2,50€ (tissu et boutons compris).

    La main d’œuvre ne compte pas. C’est un pur plaisir de coudre.

    Sur ce trêve de bavardage…

    Cette semaine, j’ai donc testé le patron n°49 du hors série de « coudre c’est facile » dont je vous parlais il y a quelques jours.

    Il s’agit d’une blouse dont je sens qu’elle elle va rapidement devenir un basique de ma garde-robe d’été.

    Sans plus tarder, mes impressions !

    Le patron :

    Il est accessible aux débutant-e-s.

    • La blouse est proposée dans des tailles allant du 34 au 48.

    Le tissu :

    • Il est suggéré de réaliser cette blouse dans une matière qui tient bien comme le lin ou le coton.

    • Pour ma part, j’ai opté pour quelque chose qui ressemble à un wax coloré (encore et toujours…), acheté sur le marché des tarterêts à Corbeil-Essonnes, 1€ le mètre.

    Le matériel :

    Muni-e du tissu, de 5 ou 6 boutons (le patron préconisait 6, j’en ai mis 5), de deux bandes de thercollant et de vos accessoires de couture bien sûr, vous n’aurez besoin de rien d’autre pour confectionner ce modèle.

    Ce que j’ai aimé :

    Ce modèle s’assemble assez rapidement.

    Le détail du devant lui confère une petite touche très sympa.

    C’est un bon basique à porter aussi bien en été ou au printemps dans un tissu léger, qu’en hiver dans un tissu plus épais et avec un col roulé.

    Les explications :

    • Je n’ai pas compris les explications concernant les manches et le biais d’emmanchure mais avec l’expérience, on s’en passe sans problème.

    Mes recommandations

    Grande de taille, j’aime être à l’aise dans mes vêtements. Néanmoins, je n’ai pas eu besoin de modifier la longueur.

    Par contre, même si ce n’est pas choquant, le modèle est un peu large au niveau de l’emmanchure. A vous voir ce que vous préférez.

    Autre chose, bien que je n’étais pas fan au départ, j’adore le rendu du dos de cette blouse. C’est LE détail qui tout !

    En conclusion, je valide ce patron. En plus d’être facile à coudre, la blouse est confortable à porter. C’est une bonne surprise.

    Bonne surprise parce qu’il ne m’a coûté que le prix du magazine dans lequel je l’ai tiré et qu’il existe dans une version robe que j’ai bien l’intention de tenter.

    Et pourquoi pas la refaire dans du chambray…

    Vous l’aurez compris, j’ai plein plein projets pour ce patron.

    Ma to do list s’allonge dangereusement…

    Sur ce, je vous laisse en images.

    A bientôt les ami-e-s ! 💋

    CONSEILS/ASTUCES·MES REALISATIONS

    … d’une Cezembre : second crash test

    Coucou tout le monde,

    Vacances obligent, je me fais plus présente sur le blog… Je reviens aujourd’hui pour vous parler de la blouse Cézembre. Beaucoup de choses ont déjà été écrites sur ce patron d’Anne Kerdilès. Que dire de plus, me direz-vous ? Et bien, pour commencer, saviez-vous que Cézembre est le nom d’une île côtière de la baie de Saint Malo ??? Je ne sais pas vous mais moi, j’aime bien connaître l’origine des noms originaux de certains patrons. Mais revenons à notre sujet de préoccupation ! Il y a quelque temps, avec plus ou moins de succès, j’ai réalisé une blouse Cézembre. Déçue, surtout par le tissu que j’avais choisi (un coton voile), je l’avais transformé en débardeur. Histoire d’arrêter le massacre… Pour celles et ceux qui me connaissent personnellement, vous le savez, impossible pour moi de rester sur un échec. Pour ma nouvelle tentative, j’ai donc opté pour un tissu moins léger, avec plus de tenue : un jean souple. J’ai aussi réduit la taille. Pour ma 1ère version, j’étais partie sur un 42 (un L quoi!) Quelle erreur ! Ce patron taille grand, très grand… Armée de patience, j’ai minutieusement suivi les instructions. Seules modifs, j’ai thermocollé les parementures pour une plus jolie finition et j’ai ajouté un revers à mes manches. Ça vous dit de voir le résultat ? Par ici les photos 👉🏾Alors, qu’en dites-vous ?Cette version me convient bien mieux que la précédente et correspond parfaitement à mon style. Conclusion : je compte bien rentabiliser ce patron, à condition de bien choisir le tissu cette fois !Exercice pas toujours aisé me concernant… Sur ce, je vous dis à très bientôt pour un prochain billet blog. Bel été à toutes et tous! 💋

    MES REALISATIONS

    Se coudre une veste

    Coucou tout le monde, Cette semaine, je choisis de vous parler de mon dernier projet. J’avais en tête de réaliser une veste depuis plusieurs mois deja. Je ne sais pas si c’est l’occasion qui me manquait ou les tissus qui ne m’inspiraient pas mais j’ai longtemps tardé. Et puis, il me fallait trouver un patron ! Pour ma première veste, je voulais quelque chose de simple, à porter avec un jean, les soirs d’été ou à la mi-saison. Et j’ai trouvé ! Je vous l’ai souvent dit (ou plutôt écrit), Pinterest est une mine d’or. Après quelques recherches, j’ai choisi de réaliser ce modèle.Pour celles qui seraient intéressées, vous trouverez le patron et les explications ici.Personnellement, j’ai eu du mal à comprendre la marche à suivre. J’ai donc suivi mon instinct.Grâce à mes bientôt 2 ans de couture active, je m’en suis pas mal sortie (les chevilles !!!!). Pour la veste, une fois n’est pas coutume, j’ai utilisé un wax que j’avais en réserve depuis plusieurs moi. J’ai eu besoin de 2,50m. J’ai réalisé les revers (des pans avant, manches et encolure) en wax et la doublure dans un tissu viscose blanc que j’avais acheté sur un marché pour pas cher. La doublure se coud comme celle d’un sac à main (Merci sophie pour le conseil).Pour les manches, j’ai usé de fantaisie en utilisant du biais bordeaux assorti au wax.Pour bien la finir, je devrais coudre des boutons et des boutonnières mais j’ai choisi de zapper cette étape.Je ne porte jamais mes vestes fermées. À quoi bon y coudre des boutons ?Sur ce, j’arrête de blablater et vous montre le résultat.J’aime ces larges poches plaquées !Y’a plus qu’à la repasser avant de la porter maintenant !Bonne semaine à toutes et tous et à très vite ! 💋