Sirocco, la combinaison dont tout le monde parle

Des mois, que dis-je, des années après tout le monde, j’ai enfin pris le temps de coudre Sirocco.

Sirocco, c’est le nom du patron d’une combinaison pour femme imaginé par la marque Deer and Doe.

Comme sa copine, la robe Magnolia de la même marque, Sirocco est un patron « must have ». Traduisez : incontournable !

Il apparaît, été comme hiver, dans tous les groupes de couture.

Le patron

Sirocco est donc une combinaison cache-cœur proposée en 2 versions. La version A correspond à un pantalon fuselé et la version B, à un short.

Vendu au prix de 14€, le patron n’existe désormais qu’en pdf à télécharger.

Proposé de la taille 34 à la taille 60, ce patron s’adresse aux apprenties couturières de niveau intermédiaire.

La combinaison se coud dans un tissu jersey ou interlock ayant une bonne tenue et contenant de l’élasthanne. D’ailleurs, dans la mesure où aucun zip n’est prévu pour enfiler cette combinaison, je vous invite vivement à respecter ces recommandations.

La couture

La surjeteuse n’est pas indispensable pour coudre cette combinaison. Néanmoins, ça change grandement le rendu des finitions. Par conséquent, si vous venez d’acquérir une surjeteuse, c’est l’occasion de la tester. 😉

Avant de me lancer dans la découpe du patron et du tissu, j’ai pris le temps de lire les retours des couturières s’agissant de la taille pour laquelle opter.

Les avis étaient presque tous unanimes : suivre le tableau des mensurations les yeux fermés.

C’est donc ce que j’ai fait. J’ai coupé en 42 pour le haut et en 46 pour le bas. Je taille habituellement en 42. Je partais donc dubitative 🤔. Mais bon…

Résultat ? ça passe ! mais je pense qu’un 42 en bas aurait également convenu. En fait, ça dépend surtout du rendu souhaité : pantalon large ou près du corps. Le mien est un peu grand mais je sens drôlement bien dedans.

S’agissant du tissu, pas de surprise, j’ai opté pour un jersey Milano. Sa bonne tenue en fait le tissu idéal notamment si on envisage de porter cette combinaison de l’automne au printemps.

Pas de difficultés particulières pour coudre ce modèle. Par contre, j’ai fait l’impasse sur la laminette à poser sur l’envers des poches et ça baille un peu.

Pour être honnête, non seulement je n’en avais pas mais je n’en avais jamais entendu parlé non plus. Le résultat n’est pas catastrophique. Loin de là. Mais il n’est pas parfait non plus. Si je me lance dans une nouvelle version, je tacherai de m’en procurer.

A améliorer

Dans l’ensemble, les explications sont claires et imagées mais Il me semble qu’elles pourraient être améliorées notamment s’agissant du jeu des plis.

Beaucoup de couturières se trompent à ces étapes.

Il faudrait également un paragraphe expliquant comment modifier le patron ; le haut étant prévu pour un bonnet C et le patron ayant été proportionné pour une personne mesurant 1,68m.

Il y a bien des mentions « raccourcir » et « agrandir » sur certaines pièces du patron mais ça ne suffit pas.

Ma version

Hormis rallonger le pantalon de 5cm, je n’ai effectué aucune modification du patron. Ce n’est pas l’envie qui me manquait.

J’aurais pu rallonger ou raccourcir le buste, réduire la fourche du pantalon ou encore celle du bonnet mais je n’en ai rien fait.

Je voulais que ma version soit la plus proche possible de celle imaginée par ses créatrices

Et je dois dire que je suis agréablement surprise. L’ensemble est assez harmonieux.

Pour celles qui comme moi aiment se sentir à l’aise dans ses vêtements, cette version est un peu large mais presque parfaite.

Presque…, si on oublie l’inconfort déshabillage lors du passage aux toilettes. Ce n’est qu’un détail diront certaines.

Dernier détail : j’ai surpiqué l’encolure, les poches et les ourlets du pantalon à l’aiguille double. Ce ne sont que des détails mais ils font la différence je trouve.

Encolure – surpiqûre aiguille double
Poche – surpiqûre aiguille double

Et sinon ? Sinon, je suis conquise par ce modèle que je pourrais porter aussi bien avec mes paires de tennis fétiches et ma veste en jean pour un effet casual, qu’avec des sandales à talons, une ceinture sympa et une veste blazer pour un style plus chic..

Et en attendant une occasion de sortie pour la porter, place aux photos de l’essayage !

Le décolleté est sacrément plongeant !
Mon mannequin habillé en sirocco
Le joli jeu des plis de devant
Et ceux du dos !

Alors, qu’en dites-vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s